19 jan
3

Post Title / Le regard des twittos sur la fin des 140 caractères

twitter-140

Posted by on in Dossier. 3s commentaires

500, 1 000, 10 000 caractères, nous ne savons pas encore clairement à quelle hauteur la limite de caractères va être relevée pour un tweet. Ce qui est quasi certain, c’est la volonté de Twitter d’en finir avec sa caractéristique native de 140 caractères. Est-ce la fin de Twitter ? Est-ce son renouveau ?
Nous avons demandé l’avis de twittos aguerris pour essayer de comprendre quel serait l’impact de cette décision sur la pérennité de twitter.

Emmanuelle Leneuf – Journaliste et créatrice du Flashtweet @FlashTweet

La fin des 140 caractères : une tragédie ?
Le futur de Twitter s’écrira-t-il en 10K ? Si c’est le cas, il perdra son ADN : c’est le résultat sans appel du sondage (90%) que j’avais lancé dans le FlashTweet. Un sondage qui a battu des records d’engagement avec 604 votes, 75 Retweets et 20 j’aime. Si ce sondage ne peut prétendre à la représentativité, il reflète une réalité avec laquelle Twitter va devoir composer, comme je l’écrivais en décembre dans  Jack is back
L’enjeu est double pour le réseau social : atteindre une masse critique d’utilisateurs et faire en sorte que les Twittos restent le plus longtemps possible pour des raisons évidentes de monétisation.
Au final, Twitter ne devrait pas abandonner ses célèbres 140 caractères qui font sa force et devenir un réseau social de micro-macro blogging. Reste que si l’oiseau bleu devient un Tumblr Bis mâtiné de Médium sans les fonctionnalités d’édition, il n’est pas sûr que l’utilisateur ait une expérience optimale ! Au risque de le voir s’envoler ailleurs…

Karine Lazimi – Head of Digital Experience at Allianz France – @karinelazimi

Je suis sur Twitter depuis février 2008, au départ sous un pseudo et réellement active depuis avril 2011.
Twitter est un formidable outil pour prendre la parole, quand on le souhaite sur ce que l’on souhaite et surtout un outil de partage et de rencontre IRL formidable !
Il y a autant d’usages de Twitter que de personnalités.
Les usages sont complètement transformés et obligent les entreprises, les marques à repenser chaque métier en obligeant tous ses collaborateurs à mettre réellement le client au cœur de leurs préoccupations sans leur laisser le choix.
140 caractères : un formidable exercice quotidien pour nous inciter à aller à l’essentiel ! Je prends plus mon temps ‪#IRL 😉 Je vais donc faire en sorte de conserver à titre personnel au maximum les 140 caractères.

Flavien Chantrel  – Responsable Médias Sociaux et Contenus Web chez RegionsJob et blogueur « Le Blog du modérateur » @moderateur

Après avoir été un carrefour de l’information où chacun pouvait publier des liens et où les éditeurs pouvaient donner de la visibilité à leurs contenus, Twitter cherche comme Facebook à garder ses internautes les plus captifs possible en hébergeant eux-même les contenus, à la manière d Instant articles. Cela va dans le sens d’une uniformisation des plateformes, monétisation et modèle publicitaire oblige… Rien ne dit que ce passage va être concrétisé, mais si c’est le cas, Twitter perdrait clairement de son charme et de son intérêt et devra faire attention à la manière dont ces longs tweets seront mis en place pour ne pas changer trop brutalement l’expérience de ses utilisateurs. Cette volonté sonne comme un aveu d’échec sur la capacité du réseau de micro-blogging à être rentable en conservant son modèle… Espérons pour Twitter que ses utilisateurs ne lui tournent pas le dos si le cœur de son service change trop.

Didier Baichere – DRH Akka Technologies @dbaichere

Touche pas à mes 140 caractères  😉
Tempête dans un bocal ou vrai changement de business model ? le 5 janvier, dans un tweet , Jack Dorsey laisse entendre que dans l’idée originelle de Twitter il n’y avait la limite des 140 caractères. Je suis fidèle à Twitter justement pour ce « short is beautiful » concept. En un clin d’œil je sais si l’info m’intéresse et si l’idée est puissante.
Je n’ai jamais eu le sentiment d’être contraint par ces 140 caractères quand je poste un tweet. Ils font clairement la puissance de Twitter… avec sa désormais très large communauté d’influenceurs of course ! Alors pourquoi sacrifier son identité ?  ‪#erreur

Marie-Laure – Blogueuse RoseAndCook et 40ans4enfants – @RoseAndCook & @40ans4enfants

En disant que je n’aime pas la levée du maximum à 140 caractères de Twitter, j’ai presque peur de penser « ça y est, je suis devenue très vieille, je m’accommode moins du changement ! » .
Pourtant, en y réfléchissant, j’aime la limitation à 140 caractères :

  1. C’est ce qui différencie Twitter des autres réseaux sociaux
  2. C’est un véritable exercice de style et de pensée, cela apprend à communiquer efficacement
  3. Ça évite de se farcir de la prose à rallonge des gens que l’on suit. Si quelqu’un poste un tweet inintéressant et bien il part rapidement dans le fil, pas la peine de scroller un pavé
  4. Quand on veut communiquer plus long, on trouve de toutes les façons un moyen de le faire.

Le mot de la fin ? Heureusement que vous ne m’avez pas demandé de vous l’écrire en 140 caractères !

Muriel Nicou – Responsable recrutement Axa France @Muriel_Nicou

La fin des 140 caractères de @Twitter, évolution ou révolution ?
Côté utilisateur, @Twitter peut risquer de perdre un peu son ADN, proche des premiers SMS… La concision via un langage réduit, pour partager de façon réactive du contenu, est l’essence même du service. Les 140 caractères, c’est viser l’essentiel. Même s’il faut convenir que parfois quelques caractères en plus seraient les bienvenus, en particulier pour pouvoir citer plus de tweeters !
Est-ce nécessaire, alors que nous pouvons déjà faire des liens, intégrer des photos, interagir avec les autres, etc. ? D’autant que nous pouvons alors nous poser la question quant à sa différenciation avec les autres plateformes : Facebook, LinkedIn etc.
En tout cas, ça fait couler beaucoup de caractères à défaut d’encre !
Mais objectivement, ce n’est peut-être pas si « révolutionnaire » que cela car l’impact dépendra de l’ergonomie retenue, il sera plus faible si l’affichage reste celui des 140 caractères.
Et nous avons beau dire que @Twitter n’est pas là pour vendre, je peux comprendre leur besoin de devenir rentable…La croissance de @Twitter n’est pas au rendez-vous et les pratiques des utilisateurs changent car l’outil est déjà détourné par des usages (photos d’articles complet, « tempête de tweets »…).
Bref, ce n’est pas indispensable, mais peut être nécessaire…
Nb : cet échange fait plus de 140 caractères, heureusement que c’est un blog ! 😉

Et vous qu’en pensez vous ?

3s commentaires

  1. Leraillez dit :

    N’avez vous pas fait l’expérience qu’en réduisant les phrases à 140 caractères, vous enleviez le superflu ?
    Pour une fois qu’on est sobre, restons-le.
    140 ou rien.

    FL

  2. […] POTTIER ROSSI, Arnaud, 2016. Le regard des Twittos sur la fin des 140 caractères. Breaking the Walls [en ligne]. 19 janvier 2016. [Consulté le 1er février 2016]. Disponible à l’adresse : http://www.breakingthewalls.fr/regard-twittos-fin-140-caracteres/ […]

  3. Logement étudiant dit :

    Bonjour,merci pour toutes ces précieuses informations.Continuez.

Leave a Comment

Your email will not be published. Required fields are marked *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>