06 mar
2

Post Title / Bienvenue dans un monde de Transparence !

The Chrystal World

Posted by on in Brèves, Dossier. 2s commentaires

En 2012 déjà, sur le Blog du Modérateur, je reportais cette tendance forte – The Crystal World – dans les innovations de l’année du Netexplo Trends.
L’illustration dans les RH de cette tendance était la détection aux Etats-Unis d’un acteur comme Glassdoor.
Trois ans plus tard, cette tendance dans l’emploi commence à éclore en France.
En trois années, la petite startup de San Francisco a non seulement grandi sur son marché, mais s’est aussi ouvert à l’international.  Ses ambitions ont de quoi faire pâlir les CEO d’un grand nombre d’entreprises digitales !

Les avis, de la consommation à l’emploi.
Avec une perte de repères, avec une méfiance vis-à-vis des politiques, du secteur alimentaire, du médical  et de l’Entreprise, retrouver la confiance passe par la transparence.
Le web 2.0 a démocratisé la prise de parole et nous avons vu émerger les sites d’appréciations de consommateurs. High-tech, sport, biens culturels… on ne compte plus le nombre de site d’évaluation ou bien l’intégration de widgets de notation sur les sites e-commerce.
A tel point que, sur certains secteurs, l’avis client est devenu le moteur de la prise de décision des futurs acheteurs.
Qui d’entre nous choisit encore son hôtel ou sa résidence de vacances sans regarder et compiler les avis clients d’un site comme TripAdvisor ?
Tellement bien implanté qu’il modifie donc nos usages.

Et dans l’emploi ?
Bizarrement, une des premières initiatives de notation d’entreprise remonte au début des années 2000 – la préhistoire des internets pour certains de nos lecteurs.
Le site Tchooze.fr proposait déjà de donner des avis sur des entreprises de manière totalement anonyme.
Si désormais les entreprises commencent tout doucement à accepter cet usage, autant vous dire qu’il y a 15 ans, alors même qu’elles lançaient (pour les plus grosses) leur site carrière et qu’elles commençaient à utiliser sporadiquement les sites d’emploi pour recruter, le projet était mort dans l’œuf.

Vers toujours plus de véracité !
Aujourd’hui, les frontières entre « Consommateur / Citoyen / Collaborateur » ayant quasi disparues, il est normal de voir que nos usages dans la consommation déteignent sur nos usages dans l’emploi.
Avant de nous engager dans une entreprise, nous souhaitons voir ce qui se passe derrière l’écran des messages et des promesses RH.
Cet usage, certains acteurs français comme « Notetonentreprise » ou « Meilleurs-Entreprise.com » l’avaient présagé, puisqu’ils proposaient ce service respectivement depuis 2008 et 2010. Le premier a disparu sous les attaques en diffamation des entreprises en 2010. Pour le second, il a réussi à se faire une place sur le marché avec notamment les classements «HappyAtWork » « HappyTrainees » et « HappyCandidates ».
Le site revendique 200 000 utilisateurs, démontrant qu’à ce jour l’usage reste encore « anecdotique » au regard de la population française active de 28 millions de personnes.

Mais il y a fort à parier que l’arrivée de Glassdoor en France, fin 2014, et l’intégration de ce service par Viadeo, devraient être des leviers de démultiplication des usages.
Pour Glassdoor, son appétit associé à ses moyens vont le mettre en position de vouloir prendre le leadership et en posture d’évangélisation.

Pour Viadeo, déjà bien implanté avec 9 millions de membres français, la sortie en mai de ce service de notation et d’avis d’entreprise, appelé « Evaluez votre entreprise » (cf fin de l’article)  va en accélérer l’usage.
Viadeo va profiter d’une refonte complète de ses Pages Entreprises, mais aussi de son positionnement, pour installer ce nouveau service.

Seuls les salariés et ex-salariés auront la possibilité de noter ou déposer un avis. En effet, partant des données renseignées sur le profil des membres, il ne sera pas possible d’accéder à ce service de notation si le collaborateur n’a pas renseigné l’entreprise dans ses expériences actuelles ou passées.

Si, de base, le service est associé à chaque page entreprise et que tous les avis apparaissent sans que l’entreprise ne puisse dire mot, Viadeo propose aux entreprises

  • De modérer les avis via les équipes Viadeo selon une charte stricte (ex: dénigrement, propos incorrects …).
  • De répondre à chaque avis, avant sa publication (ex : vous aurez 3 jours pour accompagner l’avis de votre commentaire avant publication).
  • De mettre en avant l’avis de son choix sur sa page d’accueil.
  • Un emplacement spécifique de mise en avant de la marque employeur sur la page des avis.
  • La mise à disposition des évaluations détaillées et des statistiques (ex: distinction entre salariés actuels ou passés, répartition par typologie d’employés).
  • Un accès à des outils de comparaisons sectorielles, métiers et benchmarks.

Le premier test mené en béta sur les membres ont permis de sortir des tendances :

  • 500 000 critères d’évaluations complétés par 34 000 membres
  • Note moyenne attribuée : 3,7/5
  • Taux de recommandation moyen des entreprises: 75%

 

Des failles dans la transparence : relation déséquilibrée & exactitude des témoignages
Loin des débats sur l’utilité des Salariés – Ambassadeurs comme nous les connaissions , il est certain que les entreprises vont devoir maximiser les engagements collaborateurs afin de les pousser à contribuer positivement sur ces plateformes. Apportant ainsi crédit à ces usages et en les démultipliant.
Mais il subsiste quelques failles.

Tout d’abord, si on prend le cas de Glassdoor, la possibilité de pouvoir noter les entreprises anonymement peut être un vrai danger. Imaginons une entreprise lors d’un conflit social ou bien un concurrent envieux… A l’opposé, comme nous l’avons vu dans la consommation, des agences pourraient être payées afin de générer de faux comptes et de faux avis…
Sur ce danger, Viadeo apporte une réponse clair au problème, puisqu’il faut avoir été salarié ou ancien salarié.
Réponses de Glassdoor
Glassdoor nous a contacté pout réctifier quelques informations et ce, à juste titre :

  • La pratique de vérification de l’appartenance ou ancienne appartenance à une entreprise d’une personne déposant un avis a été instaurée par Glassdoor dès sa création aux Etats-Unis en 2007. Pour éviter les témoignages calomnieux et vérifier qu’aucune information (nom, adresse etc.) ne soit divulguée tous les avis déposés sur Glassdoor sont modérés à priori et il est demandé une preuve de l’appartenance ou de l’ancienne appartenance à l’entreprise.
  • Pour pousser les utilisateurs à plus d’objectivité, il faut par exemple à un utilisateur voulant laisser un commentaire sur son entreprise, remplir les trois cases : « Avantages », « Désavantages » et « Conseil à sa direction ».
  • Glassdoor nous signale que les millions d’avis laissés aboutissant à la note globale entreprise, la moyenne est située entre 3,1 et 3,2 sur 5.
    Il y a toujours quelques utilisateurs mal intentionnés qui passent les mailles du filets et laisseront des avis/notes totalement négatives ou positive, mais comme sur TripAdvisor, les utilisateurs ont tendance à lire plusieurs avis sur un poste et à privilégier les commentaires qui font preuves de retenue.

 

L’autre faille, plus idéologique que technique, est le déséquilibre provoqué en défaveur de l’entreprise.
Encore une fois, dans la consommation vous payez pour un service ou un produit et vous souhaitez qu’il y ait un certain respect avec la promesse associée. Dans l’emploi, la relation est différente. Le salarié a lui aussi une part de responsabilité et lui aussi est rémunéré en fonction de missions et de compétences.
Or la transparence ici proposée n’est que dans un sens !
Les entreprises sont notées et doivent accepter que chaque avis soient diffusé sur leur profil, n’ayant comme seul recours le « droit de réponse ».
Et la salarié dans tout ça ? Il peut valider ou non la diffusion de commentaires sur son profil. Que ce soit Viadeo ou Linkedin, ils offrent tous deux la possibilité aux salariés de développer leur Personal Branding par l’endorsement, mais sans contre partie…

N’y a t-il pas un dangereux déséquilibre sur long terme à continuer à proposer la transparence à tout prix dans un seul sens ? Qu’en pensez-vous ?

 La première image de la fonction « Evaluez votre entreprise »

"Evaluez votre entreprise" by Viadeo

« Evaluez votre entreprise » by Viadeo

2s commentaires

  1. EnjoyMonday dit :

    Vous pouvez aussi consulter les avis de salaries sur http://www.enjoymonday.com
    Le meilleur site de comparaison d’entreprises en Europe

Leave a Comment

Your email will not be published. Required fields are marked *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>